Forums Brassens

Les forums de Brassens et de ses poètes

Connexion

Emissions Traces de Lumière

Traces de lumière du 23 Avril 2018 : la lumière et en 2ème partie François Szabo

Lectures de poèmes sur la lumière suivies d'un entretien avec le poète polyglote François Szabo et notamment au sujet de son dernier ouvrage Aster Carole, publié chez Obsidiana press. 

Aster Carole de François Szabo

ASTER CAROLE est l’affirmation d’un amour, lente résurgence, éternelle permanence. Des années d’amour secret, intime, et d’une tendresse infinie.
Cet amour d’une telle pureté, sacré, brillant et doux à la fois. Sacré car gardé secret des années durant, conservant silencieusement toute la ferveur, toute la beauté d’une relation faite d’estime, d’admiration. Histoire qui ne peut être admise que par la connaissance de la passion.
Mutisme sur la muse, libération des vers…

 

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

   Impression Impression   

Commentaires:
François SZABO
Christian MALAPLATE | 25 Avril 2018 16:13

Je vous invite à vous rendre sur le site de François SZABO pour découvrir son oeuvre, ses rencontres...

francoisszabo.kazeo.com

Aster Carole le vendredi 1er juin 18h Gazette Café Montpellier



La lumière tisse...
Christian MALAPLATE | 25 Avril 2018 16:08

Voici un extrait de mon prochain recueil : La danse des mots silencieux sur l'âme des pierres (Christian Malaplate)

Je caresse toutes les petites fleurs des prés en regardant

Avec tendresse la danse des papillons multicolores.

J’entretiens mon sentier secret dans les chuchotements du vent.

Il faut écouter la voix profonde du vent dans la transhumance des nuages.

Il faut chercher la couleur de la pluie dans le baume de nos souffrances.

J’écris dans le livre des arbres des mots arrondis

                        Par la sève du temps retrouvé.

 

                        Dans l’écho du monde, de grands vents obscurs,

                        Danseront dans les pluies pour fêter les noces de mon désir.

 

                        Je veille jusqu’à l’échéance des métamorphoses

                        Dans l’argile de mon sang pour obtenir le miel qui attendrit le corps.

Le temps courtise notre langage pour devenir une généreuse offrande de bonheur.

En pensée je modèle des mots dans un tourbillon sauvage de l’écho perdu

Pour donner un printemps qui ranime les fleurs penchées de mélancolie.

Rien ne dérive sans le consentement des mots disgracieux  dans le label des phrases imposées.

Nos histoires entrent dans des collections hors-série pour abreuver des hypothétiques bibliothèques,

Où prennent rang les couleurs du temps, les silences complices, les envolées incontrôlées

Dans les métamorphoses du rêve du papillon et des derniers écrits au bord du vide.

Le temps sculpte les caractères.

Il façonne les paysages de la vie.

Les vibrations de l’âme changent les mouvements du corps

Pour mieux espérer les phases de la vie dans la résonance du silence.

J’attelle mes rêves au grand souffle du large pour insérer la paix dans la partition du présent.

La parole raconte le voyage intérieur avec cette solitude absolue

Face à une liberté idéalisée. Et quand soufflera le vent de l’aube

Je jouerai sur l’ivoire de mon piano des feuilles de route sur la chevelure des vagues.

Il y a la musique au-dessus de moi qui vagabonde parmi les bourgeons.

Je veux semer des fleurs vives pour éblouir les rosaces du temps.

Je suis des chemins enlacés ouverts à tous les vents, à tous les bruits,

Avec par moment des feux qui vacillent dans les lointaines montagnes mythiques.

Parfois je reste immobile sous des influences astrales pour goûter les saisons.

Dans la palette des cinq sens, l’émotion humaine module l’abondante rosée intérieure.

Les larmes de l’oraison portent une secrète beauté car elles permettent d’atteindre le mystère du Verbe.

Dans le doux printemps le suc des Ecritures façonne la voie illuminative vers le prélude eucharistique.

Le silence comme principe d’union dans le dépouillement humain demeure souverain,

Plonge parmi les essences invisibles vers la nuit transfigurée de l’amour.

Chaque mot portait le dessin d’une vie de fine nervure.

L’ultime conviction tente d’apporter la beauté transfigurée

Au cœur même du jardin intérieur en paraphrasant la fusion des notes et des mots

Pour un prélude baroque parmi les clairières du ciel.

La résonance de la parole fait écho aux cercles immuables des prairies de l’âme

Pour un prélude baroque parmi les clairières du ciel.

Maintenant que nous connaissons le contour du sensible et le cycle des saisons,

Le destin est un suc de l’âme qui laisse apercevoir le reflet d’une liberté tant obscurcie.

La bouche du désir s’offre sur les eaux pures des délices intérieurs.

Il n’y a pas de solitude dans les grandes plaines ouvertes mais une lente espérance.

On apprend les secrets qui glissent à travers vent et lumière et parmi les ombres mouvantes.

La nuit transfigure l’obscur de l’âme dans la marche des mondes lointains et silencieux.

Tout instant de vie est une communion dans l’amplitude des chants communautaires.

J’écris toujours à l’encre noire des paroles choisies parmi les amas de nuages

Qui voyagent sans cesse entre le cœur de la nuit et l’aube naissante.

Tout prend naissance parmi les corolles du temps et les chants mouillés

De tant de passions qui se meuvent sous les arcades de chapelle abandonnée.

Les mots grandissent et font de la musique, quand on les secoue.

Ils deviennent des livres ouverts sur les genoux de la nuit.

Ils étreignent le vent et la poussière. Ils attendent la caravane des épices et des parfums.

Les mots apprennent à voir et captent les traces des volontés souveraines.

Les mots circulent entre les mémoires et les livres, investissent les langues et traduisent les silences.

Souviens-toi, que les mots ne sont que le parfum du cœur.

Ils peuvent être la semence de l’arbre de vie et des puits de lumière.

Il est impossible pour tout vrai voyageur de rester insensible aux puissances du  Verbe,

Aux enchantements de l’image, aux myriades de vibration que procure la beauté du monde.

 

 

 

 

 



Dans le même thème d'articles:
Webmaster - Powered by Ovidentia
Ovidentia™ is a registered trademark of Cantico.

Liste des évènements Brassens dans l'Agenda

Mai :  Agenda Evènements

Juin : Agenda Evènements

Les articles de JP Sitting Bull

Lettres de Brassens et ses poètes

Jardin d'Isis

Traces de Lumières

Prélude

Brassens, Brel, Ferrré

Nos liens favoris

Mai 2018  S.20

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Utilisateur

Vous n'êtes pas connecté

Multi -Forums Brassens

Michel LAVAUD

Dans cette section hommage à Michel LAVAUD poète et chanteur creusois  

Michel Lavaud

Questionnaire