Forums Brassens

Les forums de Brassens et de ses poètes

Connexion

Emissions Prélude

Emission Prélude du 11 Décembre 2017 : Claude Debussy

Claude Debussy est un compositeur français à cheval entre le XIXème siècle et le XXe, né à Saint-Germain-en-Laye en 1862 et mort à Paris en 1918.  Musicien libre et anticonformiste, Debussy a souvent été caractérisé d’impressionniste musical, étiquette qu’il n’a jamais acceptée. Sa musique accorde une place de choix à la couleur et aux timbres instrumentaux.

Debussy commence sa formation musicale au Conservatoire de Paris où il y suit les cours de composition d'Ernest Guiraud et un temps la classe d'orgue de César Franck. L’élève révèle déjà une personnalité compliquée et insaisissable. En 1884, Debussy remporte le premier Prix de Rome mais son séjour à la Villa Médicis sera le point de rupture avec l’académisme. Supportant mal son exil, le musicien démissionne au bout de deux ans et rentre à Paris où il mènera la vie de bohème.

Admirateur de Mallarmé et habitué de ses salons, Debussy est fasciné par le symbolisme. Il s’inspire de ce mouvement dans sa musique, notamment Prélude à l’après-midi d’un faune à partir d’un poème de Mallarmé. Le compositeur fait preuve d’une audace musicale qui aura du mal à être appréciée, exemple avec son opéra Pelléas et Mélisande qui fut au début très critiqué avant d’être célébré et joué dans le monde entier.

Artiste aux inspirations éclectiques, il est notamment séduit par les musiques d’extrême-orient : gamme pentatonique, gamme par tons entiers, créant ainsi un univers musical unique, insaisissable.

De nombreux grands compositeurs du XXe siècle se sont réclamés de l’héritage de Debussy comme Pierre Boulez et Henri Dutilleux.

Prelude à l'après midi d'un faune

À l’époque de l’écriture du Prélude à l’après-midi d’un faune, Claude Debussy a trente ans et se montre peu soucieux de sa réussite auprès du public. Il refuse d’écrire pour complaire à ses contemporains, et n’aspire qu’à trouver son langage. Il fréquente les salons et les cafés littéraires dans lesquels se côtoient musiciens, critiques, peintres, poètes ou grands amateurs d’art. C’est à cette période qu’il travaille sur deux œuvres phares de son répertoire, deux œuvres qui ouvriront la voie à la musique du XXe siècle : le fameux Prélude à l’après-midi d’un faune qui sera créé le 22 décembre 1894, et l’opéra Pelléas et Mélisande, qu’il mettra encore de nombreuses années à composer, et qui révolutionnera le monde de l’opéra - les œuvres de Claude Debussy

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

   Impression Impression   

Commentaires:
DEBUSSY
Christian MALAPLATE | 27 Décembre 2017 20:17

C’est le succès du Prélude à l’après-midi d’un faune qui marque le début de sa vie publique tourmentée et agitée de polémiques. Sa vie privée provoque plusieurs scandales, ses fiançailles rompues  avec Thérèse ROGER, sa liaison avec Gabrielle DUPONT dite Gaby, quittée pour sa meilleure amie Rosalie TEXIER dite Lily qu’il épousera, défraient la chronique. Sa situation financière n’est pas brillante mais la création de Pelléas et Mélisande voit naître une nouvelle religion le « debussysme », et fait de lui un homme recherché. En 1903, il rencontre une femme mariée, Emma BARDAC. Nouveau scandale, ses amis, la presse et le public prennent parti pour l’épouse délaissée. Le mariage sera prononcé en 1908 bien après la naissance de leur fille Claude Emma dite Chouchou. Le compositeur DEBUSSY signe un contrat d’exclusivité avec l’éditeur DURAND et ajoute la direction d’orchestre à ses activités. La guerre éveille en lui de violents sentiments nationalistes qui lui font rejeter la musique allemande. La maladie, les problèmes financiers et l’incompréhension du public s’ajoutent au déclin de ses forces physiques et morales. Il s’éteint le 25 mars 1918. Basée sur l’œuvre de MAETERLINCK, Pelléas et Mélisande est le seul opéra achevé de DEBUSSY-

L’histoire : Lorsque le prince Golaudpetit-fils du roi Arkel d’Allemonde, fait la rencontre de la jeune et belle Mélisande, créature à la longue chevelure, il ne sait rien d'elle. Pourtant, très vite, il l'épouse. Quelques mois plus tard, il fait état de son mariage à son cher demi-frère, Pelléas  qui semble tomber amoureux de la jeune femme...

Mélisande, sorte de nymphe des bois, rappelle toutes sortes de personnages du Moyen-Âge. De manière significative, l'intrigue et les symboles employés dans la pièce de Maëterlinck (et a fortiori dans l'opéra de Debussy), rappellent de maintes façons les différents romans médiévaux de Tristan et Yseult : des escapades en forêt à l'image du bateau en passant par la thématique du signal en mer, le thème de la jalousie, et bien sûr, l'amour interdit qui fait pécher la femme avec un membre de la famille de son époux, qu'il soit roi ou qu'il soit prince.

Voici une adaptation d’après la suite pour orchestre réalisée par Erich LEINSDORF de Pelléas et Mélisande -concert suite – Acte 1 – Une forêt – Berliner Philharmoniker direction Claudio ABBADO –

Musique : DEBUSSY –Pelléas et Mélisande piste 5–durée- 8’05

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La mer de Debussy est un poème symphonique composé entre 1903 et 1905 qui comprend trois parties : de l'aube à midi sur la mer, jeux de vagues et  dialogue du vent et de la mer. C'est une œuvre visionnaire et originale. Le compositeur a toujours été fasciné par la mer que ce soit durant son enfance à Cannes ou après,  à la vue de l'Atlantique et de la Manche.

Le premier morceau, de l'aube à midi sur la mer, est lent. Il  dure environ  9 minutes. Il est étrange et complexe par ses rythmes et intensités  harmoniques. Ils  expriment l'évolution de  la  lumière du matin sur l'eau de mer  de l’instant qui précède le lever du soleil au rayonnant soleil de midi.

Le deuxième, jeux de vagues sort carrément de tout  repère formel. Des couleurs orchestrales sans cesse changeantes, une suite de séquences pour suggérer le balancement des vagues, le changement inattendu du courant etc. Les motifs sont comme entendus à travers un prisme, un kaléidoscope musical.

 

Le troisième mouvement dialogue du vent et de la mer, est dominé par un thème, tout en étant fort loin d'un développement classique. Il est animé et tumultueux, théâtral  voire inquiétant. Le thème du vent est celui du refrain, exposé conjointement par le hautbois, le cor anglais et le basson. Le mouvement général de cette dernière esquisse, même s’il rencontre des accalmies, va en s’amplifiant, se concluant dans une magistrale nuance triple-forte. Voici le premier mouvement de la mer de DEBUSSY- Orchestre de Cleveland direction Lorin MAAZEL



Dans le même thème d'articles:
Webmaster - Powered by Ovidentia
Ovidentia™ is a registered trademark of Cantico.

Liste des évènements Brassens dans l'Agenda

Les articles de JP Sitting Bull

Lettres de Brassens et ses poètes

Jardin d'Isis

Traces de Lumières

Prélude

Brassens, Brel, Ferrré

Atahualpa Yupanqui

Nos liens favoris

Décembre 2018  S.51

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Utilisateur

Vous n'êtes pas connecté

Multi -Forums Brassens

Michel LAVAUD

Dans cette section hommage à Michel LAVAUD poète et chanteur creusois  

Michel Lavaud

Questionnaire