Liste des commentaires
BRUCKNER
Christian MALAPLATE | 06 Juillet 2017 18:52

Musique de BRUCKNER

Quintette à cordes en fa majeur (1er mouvement)

Symphonie no-8 (1er et 2ième mouvements)

Christus factus est (Motet)

Intermezzo en ré mineur

 



BRUCKNER
Christian MALAPLATE | 06 Juillet 2017 18:50

La huitième symphonie d’Anton BRUCKNER laisse côtoyer les thèmes de la mort (allegro) des valeurs terrestres (scherzo) de l’amour (adagio) et de l’organisation de l’univers par le créateur (finale). Dans ses immenses cathédrales sonores chacun y verra son Dieu à sa porte

Les Motets d'Anton BruckneRr, sont de nombreuses et courtes pièces ne dépassant qu'exceptionnellement les cinq minutes de durée, couvrent esthétiquement toute la carrière créatrice du compositeur. La piété, la foi chrétienne s'y expriment à travers des formes simples, et le texte latin y est régulièrement employé. Tout d'abord organiste du monastère de Saint-Florian (1845-1855), puis de la cathédrale de Linz (1856-1868), occupant des fonctions liturgiques, Bruckner devait tout naturellement composer pour le chœur des pièces à caractère liturgique.
Le motet Christus factus est, Bruckner l'avait déjà mis en musique à deux reprises avant une dernière version en ré mineur pour quatre voix a cappella qui appartient au groupe des motets de la pleine maturité du compositeur. Elle fut créée à Vienne le 9 novembre 1884.