Liste des commentaires
HAENDEL
Christian MALAPLATE | 29 Mars 2018 18:56

Le Dixit Dominus a été écrit par Hëndel en 1707 à l’âge de 22 ans, pendant ses années de formation en Italie. C’est l’un des trois psaumes latins avec le Laudate pueri et le Nisi Dominus à avoir été composé pour l’office des Vêpres, à l’occasion du festival de l’ordre du Mont-Carmel. Dixit Dominus est le psaume d’entrée des vêpres les jours de grande fête. C’est pourquoi Händel le traite de façon élaborée, dans un style au goût du jour, avec un emploi saillant du ton psalmique correspondant, sans doute pour satisfaire l’attente du public romain attaché à ses habitudes.

Conçu comme une grande cantate pour chœur à 5 voix, solistes et orchestre à cordes, il est basé sur le texte du psaume 109 (110 de la Bible hébraïque). Doit-on attribuer le déploiement de virtuosité dont il fait preuve, dans l’art du contrepoint comme dans l’agilité vocale, à la fougue de la jeunesse, ou bien à la quête de reconnaissance auprès des dignitaires de l’Eglise romaine ? Haendel s’est imprégné du style italien concertant, mais il le transcende dans une oeuvre jubilatoire, très colorée, d’une énergie et d’une exigence vocale exceptionnelle qui culmine dans le fougueux Gloria final. Le chœur est la véritable « vedette » de cette pièce. Le Dixit Dominus de HAENDEL