Forums Brassens

Les forums de Brassens et de ses poètes

Connexion

Traces de Lumière

Aller à   
Rechercher
Auteur
Message Vue en arbre
Philippe PETIT
mail
Posté le: 22 Mars 2016 17:00
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

Les amis,

Pour écouter l'émission :

Les amis,

Pour écouter l'émission :

http://www.tracesdelumiere.fr/emissions_traces/Traces_20160328_Feuille_de_route_1.mp3

Cette émission était consacrée à : José-Maria de HEREDIA

autour de Les conquérants

Merci de donner votre senti autour de cette émission

à tout de suite

Philippe PETIT

 



Modifié 19 Avril 2016 15:04
Haut 
Christian MALAPLATE
mail
Posté le: 22 Mars 2016 18:17
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

MUSIQUE

Concerto en ré majeur (1er mouvement) Gaspard Le ROUX

Concerto pour piano et orchestre in A mineur opus 7 (2ième mouvement) Clara SCHUMANN

Sonate en sol mineur (2ième mouvement) Antonio VIVALDI

Premier quatuor pour flûte et cordes opus 28 (3ième mouvement) Pavel VRANICKY

Concerto pour 2 violons et orchestre (largo) Jean-Sébastien BACH

Symphonie no 88 (largo) Joseph HAYDN

Concerto pour piano et orchestre no 20 (romanze) MOZART

Ode funèbre maçonnique K477 MOZART

 

 

 



Haut 
Christian MALAPLATE
mail
Posté le: 22 Mars 2016 18:24
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

Lecture poèmes de José-Maria de HEREDIA

1-Nessus                                                                            11-La vision du Khem

2-Naissance d'Aphrodite                                                    12-Le samouraï

3-Persée et Andromède                                                     13-Le Daïmio

4-Le ravissement d'Andromède                                         14-Le récit du corail

5-La Trebbia                                                                       15-Soleil couchant

6-Le cydnus                                                                        16-Bretagne

7-Soir de bataille                                                                 17-Maria stella

8-Antoine et Cléopâtre                                                        18-Armor

9-Les Conquérants                                                              19-La mer montante

10-Le tombeau du Conquérant                                            20-Brise marine



Haut 
Christian MALAPLATE
mail
Posté le: 22 Mars 2016 18:28
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

Les Conquérants

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,
Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
Aux bords mystérieux du monde Occidental.

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,
L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
Enchantait leur sommeil d'un mirage doré ;

Ou penchés à l'avant des blanches caravelles,
Ils regardaient monter en un ciel ignoré
Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.



Haut 
Christian MALAPLATE
mail
Posté le: 22 Mars 2016 18:31
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

Les Trophées

 

Les Trophées, par José-Maria de Heredia (1893). - Ce recueil, composé presque tout entier de sonnets, se divise en plusieurs groupes : la Grèce et la Sicile, Rome et les Barbares, Moyen âge et Renaissance, Orient et Tropiques, la Nature et le Rêve. Il porte à un très haut degré les qualités essentielles du Parnasse. D'abord l'impersonnalité, car le poète, sensible à la seule émotion du beau, ne nous laisse connaître de soi-même que la précision de son regard et la sûreté de sa main. Ensuite, l'exactitude scientifique; car, dans ces sonnets où il résume les diverses formes de civilisation, il n'y a aucun détail qui ne soit authentique. Enfin, le culte de l'art et de la forme; car nul autre poète ne fut jamais plus correct et plus pur, n'allia si bien la rectitude et la précision à l'éclat. 

On peut regretter que la poésie des Trophées soit trop parfaite, c'est-à-dire qu'elle ne laisse rien d'inachevé, rien de vague, rien dont l'écho se prolonge dans notre coeur. Mais José-Maria de Heredia est un véritable artiste, soit comme peintre, par l'éclat du coloris, soit comme sculpteur, par le galbe des contours, soit comme musicien, par la richesse des sonorités et des rythmes. Les sonnets : Soir de bataille, le Vitrail, la Dogaresse, les Conquérants, le Samouraï, sont célèbres.
-

Épître liminaire

 



La Grèce et la Sicile

L'Oubli

Hercule et les centaures

Némée
Stymphale
Nessus
La Centauresse
Centaures et Lapithes
Fuite de Centaures
La Naissance d'Aphrodité
Jason et Médée

Artémis et les Nymphes

Artémis
La Chasse
Nymphée
Pan
Le Bain des Nymphes
Le Vase
Ariane
Bacchanale
Le réveil d'un dieu
La magicienne
Sphinx
Marsyas

Persée et Andromède

Andromède au monstre
Persée et Andromède
Le Ravissement d'Andromède

Épigrammes et Bucoliques

Le Chevrier
Les Bergers
Épigramme votive
Épigramme funéraire
Le Naufragé
La Prière du Mort
L'Esclave
Le Laboureur
À Hermès Criophore
La Jeune Morte
Regilla
Le Coureur
Le Cocher
Sur L'Othrys

Rome et les Barbares

Pour le Vaisseau de Virgile
Villula
La Flûte
À Sextius
 

Hortorum Deus
  Olim truncus eram ficulnus
Hujus nam domini colunt me...
Ecce villicus Venit...
Mihi corolla picta vere ponitur
Rigetque dura barba juncta crystallo

Le Tepidarium
Tranquillus
Lupercus
La Trebbia
Après Cannes
À un Triomphateur

Antoine et Cléopâtre

Le Cydnus
Soir de Bataille
Antoine et Cléopâtre

Sonnets épiqgraphiques

Le Voeu
La Source

Le Dieu Hêtre
Aux Montagnes Divines
L'Exilée

Le Moyen âge et la Renaissance

Vitrail
Épiphanie
Le Huchier de Nazareth
L'Estoc
Médaille
Suivant Pétrarque
Sur le Livre des Amours de Pierre de Ronsard
La Belle Viole
Épitaphe
Vélin doré
La Dogaresse
Sur le Pont-Vieux
Le Vieil Orfèvre
L'Épée
À Claudius Popelin
Émail
Rêves d'Émail

Les Conquérants

Les Conquérants
Jouvence
Le Tombeau du Conquérant
Carolo Quinto imperante
L'Ancêtre
À un Fondateur de Ville
Au Même
À une Ville morte

L'Orient et les Tropiques

La Vision de Khem

Le Prisonnier
Le Samouraï
Le Daïmio
Fleurs de Feu
Fleur séculaire
Le Récif de Corail

La Nature et le Rêve

Médaille antique
Les Funérailles
Vendange
La Sieste

La Mer de Bretagne

Un Peintre
Bretagne
Floridum Mare
Soleil couchant
Maris Stella
Le Bain
Blason céleste
Armor
Mer montante
Brise Marine
La Conque
Le Lit
La Mort de l'Aigle
Plus Ultra
La Vie des Morts
Au Tragédien E. Rossi
Michel-Ange
Sur un Marbre brisé

Romancero

Les Conquérants de l'Or


En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/textTrophees.htm#LFdUQqKjX430qM7R.99


Haut 
Christian MALAPLATE
mail
Posté le: 22 Mars 2016 18:34
Sujet de la contribution: Traces_de_Lumière_du 04_avril_2016_JM_de_HEREDIA

Historique de la Société des Poètes Français

La Société des Poètes français a été fondée en 1902.

Les poètes s’étaient réunis à Paris pour célébrer le premier centenaire de la naissance de Victor Hugo. Avant de se séparer, ils ont souhaité pérenniser la rencontre afin de se retrouver plus souvent dans le souvenir de Victor Hugo, et eurent ainsi l’idée de fonder la Société des Poètes Français. Voilà pourquoi, chaque année au mois de juin notre Société rend hommage à Victor Hugo dans la crypte au Panthéon.

Les initiateurs de cette fondation sont les poètes José-Maria de Heredia, Sully Prudhomme et Léon Dierx, tous trois membres de l’Académie française.

La premier président fut Auguste Dorchain.

Du haut de ses cent-quinze ans, la Société des Poètes français est la plus ancienne des associations poétique et peut-être même sinon la plus ancienne, du moins l’une des plus anciennes associations loi 1901 !

Elle a connu de grands présidents : Jules Romain, de l’Académie française, Edmond Haraucourt, auteur du célèbre « Partir c’est mourir un peu… » Pascal Bonetti qui domina la Société de sa haute stature pendant vingt ans et à qui l’on doit « Le jardin des poètes » à Auteuil.

Tous les grands noms de la Poésie française sont passés par notre Société : Paul Valéry, Jean Cocteau, Léopold Sedar-Senghor, Marie-Noël, Maurice Carême, dont la présence parmi nous est perpétuée par la fondation Maurice Carême à Bruxelles, Emile Ripert qui fut même vice président etc …

En 1998, Vital Heurtebize est porté à la présidence : il entreprend une action vigoureuse de remise en ordre des finances, installe la Société dans ses murs, rue Monsieur le Prince à Paris, refonde les statuts pour les mettre en conformité avec les statuts du Conseil d’Etat et notre Société peut ainsi, après 3 ans de fonctionnement selon ces nouveaux statuts et après rétablissement des finances, obtenir la reconnaissance d'utilité publique en 2003.

La Société des Poètes français est la seule association de poètes élevée au rang d’« Etablissement reconnu d’Utilité Publique ».

 

 

 


Haut 
Aller à   
Rechercher
Webmaster - Powered by Ovidentia
Ovidentia™ is a registered trademark of Cantico.

Liste des évènements Brassens dans l'Agenda

Les articles de JP Sitting Bull

Lettres de Brassens et ses poètes

Jardin d'Isis

Traces de Lumières

Prélude

Brassens, Brel, Ferrré

Atahualpa Yupanqui

Nos liens favoris

Décembre 2018  S.50

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Utilisateur

Vous n'êtes pas connecté

Multi -Forums Brassens

Michel LAVAUD

Dans cette section hommage à Michel LAVAUD poète et chanteur creusois  

Michel Lavaud

Questionnaire