Forums Brassens

Les forums de Brassens et de ses poètes

Connexion

Page de recherche avec 201 résultats

Contenu des articles
Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Traces de Lumières du 29 Octobre 2018 : Gérard de Nerval, les Chimères popup

Gérard de Nerval est un Poète, auteur et dramaturge français né  22 mai 1808 à Paris, ville où il est mort le 26 janvier 1855 (à 46 ans). Né Gérard Labrunie, de Nerval était encore un enfant lorsque sa mère décéda alors qu'elle accompagnait son époux, qui était chirurgien dans la Grande Armée napoléonienne. Après avoir été élevé par son grand-père, il commença à se faire connaître à Paris en traduisant à l'âge de vingt ans « Faust » de Goethe, traduction qui sera unanimement acclamée non seulement par les lecteurs, mais également par Goethe lui-même. Jeune auteur, Gérard de ...

Auteur : Jean-Marc PAMBRUN    Date : 30/10/2018

Début / pages de gardes / Les articles de JP Sitting Bull / Au clair de la plume  / Suis-je ?... popup

Suis-je ?...   Suis-je enfant de Brassens, moi timide qui doute ?... Fils d'un lointain Villon égaré, en déroute ? Ai-je un papa Verlaine, au vent mauvais, sa main Avec ses jetés d'encre ancrés sur parchemin ?...   Suis-je auteur de bons mots, de ceux qui font la ronde, Comme Victor Hugo la légende féconde Ou les chansons d'un Brel, ou d'un Francis Cabrel, Tous ces jongleurs du verbe obsédés textuels ?...   Suis-je plume qui vole au secours de la langue, Qui chatouille l'esprit, lui ...

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 24/10/2017

Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Emission Traces de lumière du 22 Mai 2017 : Auguste Rodin popup

La porte de l'enfer François-Auguste-René Rodin (1840 - 1917) est né le 12 novembre 1840, à Paris, et mort à Meudon, (France) le 17 novembre 1917. Tout jeune, Auguste Rodin impose sa vocation artistique à son père et entre à l'Ecole impériale. Refusé aux Beaux-Arts, il devient maçon statuaire et fait de la mise au point, dégrossit les marbres, les pierres, réalise des ornements des bijoux chez un orfèvre (jusqu'à l'âge de cinquante ans, il connaît les ennuis de la pauvreté. En 1864, Auguste Rodin rencontre Rose Beuret qui partagera sa vie jusqu'à sa mort, et dont il a un ...

Auteur : Jean-Marc PAMBRUN    Date : 07/06/2017

Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Emission Traces de lumière du 08 Mail 2017 : Jules Supervielle popup

L'homme des grands espaces Issu d'une famille de banquiers d'origine basque, Jules Supervielle naquit à Montevideo en Uruguay en 1884. Très vite orphelin quand ses parents furent emportés par le choléra, il fut élevé par des membres de sa famille d'abord en Uruguay, puis fut envoyé en France. La perte de ses parents influencera sa sensibilité et lui inspirera des oeuvres sur les thèmes du manque, de l'absence et de la mort. Une fois en France, le jeune Supervielle - qui parlait le français, l'anglais, l'espagnol et le portugais - découvrit les poètes du dix-neuvième ...

Auteur : Jean-Marc PAMBRUN    Date : 20/05/2017

Début / pages de gardes / Les articles de JP Sitting Bull / Au clair de la plume  / Victor... popup

Je dédie cette composition à Philippe Petit, ami au c½ur généreux, et passionné de poésies et notamment de Victor Hugo     Victor…     Olympio, sans tristesse, où une étoile illustre Brille encore aujourd’hui par la beauté des vers… Classique dans le style avec son univers Tantôt fleur et dentelle et tantôt monde rustre.   C’était sa plume où l’encre avait beaucoup coulé, Probablement cet homme était vraiment hors normes Pour nous laisser ainsi une ½uvre assez énorme, ...

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 02/03/2017

1 2

Résultats de 0 à 5 (6 Résultats / 2 Pages)

Commentaires d'articles
discographie

 La mauvaise réputation - 1952/1955 - La mauvaise réputation - Le fossoyeur - Le gorille - Le petit cheval (poème de Paul Fort) - Ballade des dames du temps jadis (Poème de François Villon) - Hécatombe - La chasse aux papillons - Le parapluie - La marine (Poème de Paul Fort) - Corne d'Aurochs - Il suffit de passer le pont - Comme hier (Poème de Paul Fort)    Les amoureux des bancs publics - ...

Commentaire d'article : Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Traces de lumière du 25 Juin 2018 : Brassens chante les poètes popup

Auteur : Christian MALAPLATE    Date : 28/06/2018

Paul Verlaine

Le 30 mars 1844 nait Paul-Marie VERLAINE à METZ. Son père est officier du génie. Sa mère est un être doux, sans  grande autorité. Elle entoure son fils d’une grande  affection. Paul VERLAINE mène une enfance heureuse et gâtée. C’est un enfant peu studieux, passable dans toutes les matières. Il traverse une adolescence fort trouble et commence à écrire des vers. Chaque année ses parents l’envoient en vacances chez la cousine Elisa qui a fait un mariage de convenance. Paul ...

Commentaire d'article : Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Traces de lumière du 30 Avril 2018 : Paul Verlaine, l'art poétique et liturgies intimes popup

Auteur : Christian MALAPLATE    Date : 30/04/2018

Musique

Sérénade opus 132 (andante) Leonhard Von CALL El lago MONPOU The heartland John BARRY Gifts of nature John BARRY Mélodie en fa RUBINSTEIN The Crimson Petal QUILTER   Les pauvres gens extrait de La Légende des siècles de Victor HUGO dit par Louis SEIGNER

Commentaire d'article : Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Emission Traces de lumière du 05 Juin 2017 : Tanelle Boni popup

Auteur : Christian MALAPLATE    Date : 07/06/2017

SUPERVIELLE

Jules Supervielle – La fable du monde Issu d'une famille de banquiers d'origine basque, Jules Supervielle naquit à Montevideo en 1884. Très vite orphelin, ses parents furent emportés par le choléra, il fut élevé par des membres de sa famille d'abord en Uruguay, puis en France. La perte de ses parents influencera sa sensibilité et lui inspirera des ½uvres sur les thèmes du manque, de l'absence et de la mort. En France, le jeune Supervielle, qui déjà parlait le français, l'anglais, ...

Commentaire d'article : Début / pages de gardes / Traces de Lumières / Emissions Traces de Lumière  / Emission Traces de lumière du 08 Mail 2017 : Jules Supervielle popup

Auteur : Christian MALAPLATE    Date : 26/05/2017

vers un forum "Victor Hugo"

Victor Hugo, il me semble évident que nous devons être beaucoup à l'apprécier, à vouloir étudier son parcours. Je m'y essaie comme je le peux dans ce forum   CLIC, ci-dessous http://www.georgesbrassens-gb.eu/index.php?tg=threads&forum=6   C'est sans prétention, avec la simplicité de me laisser guider par ma passions et mes recherches sans doute  "moyennement"  pointues. Bonne Découverte pour celles er ceux qui le désirent. Bien Amicalement.    

Commentaire d'article : Début / pages de gardes / Les articles de JP Sitting Bull / Au clair de la plume  / Victor... popup

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 02/03/2017

1 2

Résultats de 0 à 5 (8 Résultats / 2 Pages)

Contributions de forums
Traces de Lumière / RE:Traces_de_Lumière_du_23_février_2015_Victor_HUGO

Je remercie Philippe PETIT de cet éclairage très approfondi de la pensée de Victor HUGOPoèmes de Victor HUGO chantés par :Je ne songeais pas à Rose Julos BEAUCARNEDemain l'aube Marc ROBINEGastilbelza James OLLIVIERChanson du proscrit Jean-Louis CAILLATLa chanson Marc ROBINEMusique :Ouverture Les Noces de Figaro MOZARTInfanzia Antonio FORCIONELe rêve SAINT-PREUXAnna Antonio FORCIONE

Auteur : Christian MALAPLATE    Date : 07/02/2015

Traces de Lumière / Traces_de_Lumière_du_23_février_2015_Victor_HUGO

Les amis, Pour écouter l'émission : http://www.Tracesdelumiere.fr/emissions_traces/Traces_20150223_Victor_HUGO.mp3 Cette émission était consacrée à : Victor HUGO autour de Cette musique que tout homme a en soi Merci de donner votre senti autour de cette émission à tout de suite Philippe PETIT

Auteur : Philippe PETIT    Date : 05/02/2015

Forum Victor HUGO / Et... "Pan !"... avec Brassens et Paul Fort

À  Albert Dürer Dans les vieilles forêts où la sève à grands flots Court du fût noir de l'aulne au tronc blanc des bouleaux, Bien des fois, n'est-ce pas ? à travers la clairière, Pâle, effaré, n'osant regarder en arrière, Tu t'es hâté, tremblant et d'un pas convulsif, O mon maître Albert Dürer, ô vieux peintre pensif ! On devine, devant tes tableaux qu'on vénère, Que dans les noirs taillis ton ½il visionnaire Voyait distinctement, par l'ombre recouverts, Le faune aux doigts palmés, le sylvain aux yeux verts, Pan, qui revêt de fleurs l'antre où tu te recueilles, Et l'antique dryade aux ...

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 15/01/2015

Forum Victor HUGO / La Bataille d'Hernani

Lors des répétitions précédant la  ''première'' d'Hernani (25 février 1830), on rapporte des discussions fortes qui opposaient Victor Hugo à Mademoiselle Mars, sa principale interprète. Celle-ci, en  effet, aurait bien voulu modifier quelques vers qui sonnaient bizarrement à son oreille d'actrice habituée au style classique. Victor Hugo lui lança : « Madame, vous êtes une femme de grand talent, mais... je dois vous apprendre je suis un homme de grand talent. Tenez-le-vous pour dit et traitez-moi en conséquence ! »  Malgré la cinquantaine dépassée, Mademoiselle Mars fit ...

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 04/01/2015

Forum Victor HUGO / Quelques mots à un autre

Quelques mots à un autreOn y revient ; il faut y revenir moi-même. Ce qu'on attaque en moi, c'est mon temps, et je l'aime. Certe, on me laisserait en paix, passant obscur, Si je ne contenais, atome de l'azur, Un peu du grand rayon dont notre époque est faite. Hier le citoyen, aujourd'hui le poète ; Le "romantique" après le "libéral". -- Allons, Soit ; dans mes deux sentiers mordez mes deux talons. Je suis le ténébreux par qui tout dégénère. Sur mon autre côté lancez l'autre tonnerre. Vous aussi, vous m'avez vu tout jeune, et voici Que vous me dénoncez, bonhomme, vous aussi ; Me ...

Auteur : JP_ FASSBENDER    Date : 30/12/2014

8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

Résultats de 60 à 65 (186 Résultats / 38 Pages)

Thésaurus
Hugo et Brassens : Poème de Jean-Paul Sermonte

Type : Article

HUGO ET BRASSENS Je vis en poésie à l'ombre de deux princes L'un se nomme Hugo l'autre Georges Brassens L'un est un océan une lame un récif Et l'autre un fleuve immense où dansent des esquifs Poète du tumulte et de la démesure Poète pacifique aux secrètes blessures L'un s'adresse à la foule au ciel aux profondeurs L'autre chante en sourdine un petit air frondeur Tous deux aimaient Paris les grisettes les poulbots L'un chanta Notre-Dame et l'autre un vieux bistro Ils chantèrent ...

BRASSENS GEORGES VICTOR HUGO

Résultats de 0 à 1 (1 Résultats / 1 Pages)

Webmaster - Powered by Ovidentia
Ovidentia™ is a registered trademark of Cantico.

Liste des évènements Brassens dans l'Agenda

Les articles de JP Sitting Bull

Lettres de Brassens et ses poètes

Jardin d'Isis

Traces de Lumières

Prélude

Brassens, Brel, Ferrré

Atahualpa Yupanqui

Nos liens favoris

Décembre 2018  S.50

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Utilisateur

Vous n'êtes pas connecté

Multi -Forums Brassens

Michel LAVAUD

Dans cette section hommage à Michel LAVAUD poète et chanteur creusois  

Michel Lavaud

Questionnaire